“DESPRÉS DE DALÍ NINGÚ NO HAVIA VIST PERPINYÀ COM ARA “

Venue de Puigdemont : “Depuis Dali, personne n’avait regardé Perpignan comme ça”, selon Patrick Arlettaz
“Depuis Dali, personne n’avait regardé Perpignan comme ça. C’est rare.” Passer du coq à l’âne, de la France à la Catalogne, le Catalan Patrick Arlettaz maîtrise.

Interrogé cette semaine au sujet de la venue à Aimé-Giral de Carles Puigdemont, leader indépendantiste catalan, le coach a livré sa vision de la chose. “Ce qui a de certain, c’est que c’est quelqu’un qui met la catalanité en avant, c’est le moins que l’on puisse dire, apprécie le natif de Cabestany. Pour les gens comme moi qui sont nés ou ont été élevés ici, c’est quelque chose d’important même si, pour donner mon avis, je ne pense pas que ça soit plus important que d’être Français. Mais je ne suis pas un Français comme les autres, je suis un Français catalan. C’est une jolie opportunité pour fêter, et non pas polémiquer, la Catalogne, nos spécificités, notre identité, notre culture, notre façon de voir les choses… Il faut que ça soit un joli moment.”

D’Orléans à Perpignan en passant par Toulouse, Karl Chateau a posé depuis six saisons maintenant ses valises en Roussillon mais “ne danse pas la sardane tous les week-ends”, glisse-t-il malicieusement. “On ne s’y est pas trop préparé, on l’a appris ce matin (mercredi) pour la plupart, explique le flanker. On a des joueurs qui sont là depuis quelque temps et qui connaissent le contexte, d’autres qui arrivent depuis peu, ne sont pas intégrés à la culture catalane et ne savent pas trop qui c’est. Je ne sais pas si ça va avoir un impact sur le groupe, mais on sait que ça va faire parler. Ce n’est pas à nous de le gérer. Nous, on fait le boulot sur le terrain.”
Informa:L’INDEPENDANT.FR (29-2-2029)

168 Lectures | ‣ |
Que tothom ho sàpiga: