FESTASSA A PERPINYÀ PER L’ASCENS DE LA USAP A LA MÀXIMA CATEGORIA DEL RUGBI FRANCÈS

Il y en avait pour tous les goûts, ce samedi 5 juin, en termes d’ambiance, pour la finale de Pro D2, lors de laquelle l’USAP affrontait Biarritz à Montpellier. Au vu des jauges, pas question pour les milliers de supporters catalans de se rendre au GGL Stadium. Alors, pour assister au match, nombreux sont ceux qui sont venus dans les rues du centre-ville, en terrasse sur l’avenue Leclerc ou sur le boulevard Georges-Clemenceau, où les bars avaient sorti leurs grands écrans, et sur les fanzones aménagées par la Ville. On était calme, très calme, sur la place Catalogne, où seule une petite dizaine de supporters étaient installés. Calme aussi, place Arago, mais un peu plus animé, avec la banda des Canaillous de Millas.

Dans la fanzone, au pied du Castillet, le public était intergénérationnel, familial, mais prêt à sauter et à hurler lors des belles actions des joueurs de l’USAP. Place République, on rencontrait un public plus excité, jeune, et, il faut bien le dire, quelque peu alcoolisé. Mais quelle ambiance ! Hourras, jets de bière, pétards, feux d’artifice en plein jour, et même quelques huées contre les Biarrots, se sont succédé tout au long de la retransmission du match. Un essai, puis deux, puis trois. Des cris de joie encore exacerbés au coup de sifflet final, qui ancrait la victoire de l’USAP et son accession en Top 14, avant la grande migration de la place République vers la place de la Victoire, où les milliers de supporters de l’USAP ont laissé éclater leur fierté de voir leurs champions accéder au Top 14. On parie, sans trop s’avancer, que l’ambiance sera au moins aussi folle ce jeudi 10 juin, à 18 h au pied du Castillet, lorsque le Bouclier de champion de France de Pro D2 sera présenté aux supporters.

Quelques derniers verres dans les bars, de nombreux coups de klaxons en agitant les fanions par les fenêtres, le défilé de la bronca dans les rues, ont conclu cette folle après-midi pour les usapistes, qu’ils auraient tout de même aimé pouvoir fêter dignement.
Informa:LINDEPENDANT (6-6-2021)

74 Lectures | ‣ |
Que tothom ho sàpiga: